Guinée : un rapport de l'ONU accuse les dirigeants de la junte de crimes contre l'humanité

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de la Guinée
Moussa Dadis Camara, en août 2009

22 décembre 2009. – Dans son rapport, la commission d'enquête des Nations unies sur les violences perpétrées en Guinée le 28 septembre dernier conclut à la « responsabilité pénale individuelle » de plusieurs responsables guinéens, dont le chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, son aide de camp, le lieutenant Aboubacar Chérif Diakité, et le ministre chargé des Services spéciaux, le commandant Moussa Thégboro Camara.

Par ailleurs, le rapport juge que les violences relèvent du « crime contre l'humanité » et demande à la Cour pénale internationale (CPI) à se saisir du dossier. Le rapport de la commission d'enquête internationale sur les événements du 28 septembre en Guinée a été transmis au gouvernement guinéen, au Conseil de sécurité de l'ONU, à la Commission de l'Union africaine et à la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Sources