Grève des éboueurs dans quatre arrondissements de Paris

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 juin 2008. – A l'occasion du renouvellement des contrats de collecte des déchets (2009), François Dagnaud (PS), adjoint au maire en charge de la propreté, a proposé de privatiser totalement la collecte des IIIe et XIXe (la gestion actuelle y est mixte) et de privatiser la gestion publique des IXe et XVIe arrondissements.
Cette décision a conduit les éboueurs concernés à faire grève jeudi 26 juin. Vendredi 27 à l'appel des syndicats CGT, FO, CFTC, UNSA et SIAT les grévistes, après avoir discuté quatre heures avec la mairie, ont décidé de faire chaque jour une grève de 55 minutes jusqu'à leur rencontre avec la Mairie, le 1er juillet.

Les éboueurs ont déversé des papiers et bouteilles devant l'hôtel de ville jeudi, vendredi et samedi matin en signe de protestation et pour demander à être reçus par le Maire. Le Parisien indique que le taux de grévistes a été de 50 % chez les éboueurs, 50 % chez les conducteurs, de 30 % pour les chefs d'équipe et de 15 % pour la maîtrise.

D'après Le Parisien, la mairie de Paris a indiqué que « la discussion a permis à la municipalité de faire valoir » plusieurs propositions et de « mettre fin à l'expérimentation de la collecte dite “mixte”[1] dans les IIe, IIIe et XIXe arrondissements, en tenant compte de l'avis des maires concernés, remunicipalisation de la collecte dans le IIe arrondissement et confirmera les choix des maires du IIIe et XIXe arrondissement. La délibération garantira les conditions de poursuite du dialogue jusqu'au choix final du meilleur mode de collecte dans le IXe et dans le XVIe, sans rien interdire ni rien obliger (…) À cet effet la délibération sera modifiée (…) et accompagnée par un vœu écrit de l'exécutif, soumis au vote du Conseil de Paris, qui détaillera une méthode et un calendrier de travail au cours des prochains mois. »

Cette grève a reçu le soutien des élus verts et communistes.

Notes

Sources