Gazprom réduit ses livraisons de gaz vers l'Ukraine de 35 %

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dmitry Medvedev official large photo -8 brightly.jpg
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Voir aussi Dmitri Medvedev sur


3 mars 2008. – L'entreprise russe Gazprom a partiellement réduit ses livraisons de gaz naturel vers l'Ukraine de 35 %, en exécution d'une menace latente depuis des mois.

Moins d'un jour après l'élection à la présidence russe du président du conseil d'administration de Gazprom Dmitri Medvedev, le porte-parole de la société a annoncé que les livraisons vers l'Ukraine ont été réduites de 40 millions de mètres cubes par jour, en s'engagent toutefois à ce que les exportations vers l'Europe, qui passent à 80 % par l'Ukraine, ne soient pas affectées. Selon la compagnie énergétique nationale ukrainienne Naftogaz, la réduction observée est de 46 millions de m3.

La raison de cette réduction réside dans l'impossibilité de trouver un compromis sur les 600 millions de dollars dûs, selon les Russes, à l'entreprise gazière, portant sur la livraison antérieures de 1,9 milliard de mètres cubes, ainsi que sur l'absence de tout contrat pour les livraisons de 2008. De son côté, le gouvernement ukrainien affirme avoir payé plus de 700 millions de dollars, correspondant à la dette de 2006 et 2007.

La Russie avait déjà, à la fin 2006, réduit ses livraisons de gaz à l'Ukraine, pour la même raison. Cette réduction avait brièvement interrompu l'approvisionnement de gaz dans certains pays de l'Union européenne.

Sources