Gaz de France s'envole dès le premier jour en Bourse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir sur Wikipédia l'article
Gaz de France.

8 juillet 2005. – Après l'ouverture du capital de Gaz de France autorisé par décret publié dernièrement au Journal officiel, l'action s'est rapidement envolé et clôturait à 28,5 euros (+22,84%) vendredi soir. L'entreprise vaut a ce prix environ 25 milliards d'euros (contre 21 jeudi matin).

Cette augmentation rapide fait à la suite d'une vente très réussie : 3,2 millions de particuliers avaient investi dans GDF avec un prix par action de 23,2 euros. De plus, le gazier incarne aux yeux des investisseurs, une valeur sûre et en pleine croissance. D'ailleurs, les deux milliards d'euros récoltés par la vente des parts (2,5 milliards pour l'État) sera réinvestie à l'étranger, en prévision de la libéralisation des marchés energétiques, et pour anticiper les coûts de transports qui exploserent à cause du prix du pétrole, qui atteindra sans doute prochainement des records.

Outre l'expansion de GDF à l'étranger et la forte croissance des parts du gaz dans le marché énergétique européen, cet engouement pour l'ancien monopole nationalisé devrait être un bon signe pour la prochaine ouverture du capital de l'électricien national : en effet, le gouvernement prévoit également une privatisation partielle d'Électricité de France


Sources

  • ((fr)) – Frédéric de Monicault« Gaz de France entre en Bourse en fanfare ». Le Figaro9 juillet 2005.