Gaz : Moscou et Kiev ont réitéré leurs engagements envers Bruxelles

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20 décembre 2008. – La Russie et l'Ukraine ont assuré à l'UE que leur différend gazier n'aurait pas de répercussion sur les livraisons de gaz russe aux Vingt-Sept, a fait savoir vendredi à Bruxelles le porte-parole du commissaire européen à l'Energie, Ferran Tarradellas Espuny.

« Les parties ont assuré que, quel que soit le résultat du différend bilatéral qui les oppose, il n'y aura pas d'impact sur les livraisons de gaz russe à l'Union européenne via l'Ukraine », a-t-il indiqué.

Selon M. Tarradellas Espuny, la Russie et l'Ukraine ont ainsi réitéré leur attachement à leurs engagements relatifs à l'approvisionnement de l'UE en gaz naturel, la Russie en tant que fournisseur et l'Ukraine en tant que pays de transit.

La Commission européenne suivra la situation de très près et n'annulera pas la réunion du Groupe de coordination de l'UE pour le gaz programmée pour le 9 janvier, a-t-il précisé.

La dette du groupe pétro-gazier public ukrainien Naftogaz envers Gazprom s'élève, selon ce dernier, à plus de 3 milliards de dollars, pénalités comprises. Le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov, n'a pas exclu jeudi des problèmes liés au transit de gaz russe via l'Ukraine.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Gaz: Moscou et Kiev ont réitéré leurs engagements envers Bruxelles (UE) » datée du 20 décembre 2008.

Sources