Géorgie : des observateurs de l'UE victimes d'une attaque

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

22 juin 2009. – Toute attaque contre les observateurs internationaux se trouvant en Géorgie est inadmissible, lit-on dans une déclaration de la Mission de surveillance de l'Union européenne (MSUE) en Géorgie rendue publique lundi à la suite d'un incident survenu le 21 juin dans l'ouest de la Géorgie, rapporte l'agence News-Georgia.

L'explosion provoquée par une mine placée au bord d'une route près du village de Moujava, dans le district de Zougdidi (ouest de la Géorgie) a sérieusement endommagé un véhicule d'accompagnement de la patrouille internationale (qui transportait une équipe de médecins), tuant son chauffeur et blessant un des médecins dont l'état reste actuellement stable.

Le chef de la MSUE, Hansjörg Haber, a déclaré que « toute attaque non-provoquée sur nos observateurs non-armés et leurs patrouilles, lorsqu'ils mènent leurs tâches légitimes, est complètement inacceptable ».

La mission de surveillance de l'UE a officiellement démarré le 1er octobre 2008, après les événements d'août 2008. Près de 200 observateurs en provenance de 22 pays membres de l'UE font partie de cette mission.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Géorgie: les attaques contre les observateurs de l'UE inacceptables (MSUE) » datée du 22 juin 2009.

Sources