Fusillades de 2012 en Midi-Pyrénées : le père de Mohamed Merah veut porter plainte contre la France

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
WIKINEWS
Fusillades de 2012 en Midi-Pyrénées
Actualiser la page Actualiser la page
Wikinews - Fusillades de 2012 en Midi-Pyrénées
Logo Wikinews Brèves
Actualiser la page Actualiser la page
avant 26 mars 2012
28 mars 2012 après


27 mars 2012. – Le père de Mohamed Merah a fait savoir son souhait de porter plainte contre la France pour la mort de son fils à la fin d'un siège de plus de 30 heures.

Le ministre des Affaires étrangères français, Alain Juppé, a lâché « si j'étais le père d'un tel monstre, je me tairais dans la honte ». Il reconnait l'existence de failles dans la législation française pour lutter contre l'islamisme radical. « Je prends un exemple », explique-il. « Aller dans un camp d'entraînement en Afghanistan, cela tombait sous le coup de la loi. En revanche, aller dans une école coranique où l'on prêche le djihad contre l'Occident, c'est-à-dire le terrorisme et la tuerie et la haine, ça ne tombait pas sous le coup de la loi. Là, il y a une faille, et on va la combler ».

Henri Guaino, du même avis, trouve que le père de Merah fait preuve d'« indécence ». « C'est son droit, mais je n'ai qu'un seul mot à la bouche : indécence », dénonce Henri Guaino. « Ce type est un monstre qui a tué de sang-froid. La société n'y est absolument pour rien », conclut-il.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.