France Télécom : un salarié fait irruption dans son agence d'Évreux avec un fusil à pompe non chargé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Didier Lombard, PDG de France Télécom

9 octobre 2009. – Un salarié de 55 ans s'est présenté dans son agence d'Évreux muni d'un fusil à pompe non chargé. Une cartouche se trouvait dans une de ses poches. Selon les premiers éléments d'information, l'intéressé « a pété un câble, il voulait allumer un chef, mais il n'y a pas eu de victime. Il était sous pression. L'arme n'était pas chargée. », explique-t-on de source syndicale. Il a été désarmé sans violence puis, mortifié, a présenté ses excuses. La direction de France Télécom a assuré que l'affaire était close et qu'aucune plainte se sera déposée ni aucune procédure disciplinaire engagée.

La veille, il avait reçu une fin de non-recevoir sur une demande de congés de 15 jours. Son supérieur[1] lui avait fixé un rendez-vous le lendemain.

Le PDG de France Télécom, Didier Lombard, a reçu une lettre de mise en demeure de l'Inspection du travail lui enjoignant de geler les réorganisation au sein de l'entreprise, rapporte l'AP. Selon le document, « la direction de France Télécom a été alertée à de nombreuses reprises sur l'existence de risques psychos-sociaux au sein de l'entreprise et sur la nécessité de prendre des mesures visant à préserver la santé physique et mentale des travailleurs ». En outre, l'inspection exige ce gel jusqu'à la production d'un rapport d'audit d'un cabinet concernant l'expertise portant sur « l'impact de l'organisation du travail sur la santé physique et mentale des travailleurs ».

Toujours selon l'AP, ses enquêtes et procédures en cours « sont susceptibles de conduire à la mise en cause de responsabilités, tant de personnes physiques que de la personne morale de France Télécom » met en garde l'Inspection du travail. « Dans un tel contexte, tout nouveau suicide dont les circonstances permettraient de penser qu'il est en lien avec les conditions de travail au sein de la société pèserait lourdement dans l'appréciation des faits » rappelle l'Administration.

Notes

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.