Ceci est une page protégée.

France : vers une nouvelle limitation de vitesse sur routes et autoroutes ?

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 octobre 2007. – L'Assemblée Nationale a débattu avant-hier du Grenelle de l'environnement. Ceci pourrait avoir des répercussions pour les automobiles pour lesquelles les mouvements écologistes demandaient une réduction de vitesse sur routes et autoroutes. Une telle limitation pourrait être de 10 km/h.

Les écologistes, par la voix d'Yves Cochet, font savoir lors de ces débats : « Mais c’est jusqu’à 30 kilomètres-heure qu’il faut aller, conformément d’ailleurs aux recommandations de l’Agence internationale de l’énergie, et j’espère que cette proposition sera retenue lors des négociations finales du Grenelle. ».

Cette proposition a mécontenté plusieurs députés de la majorité présidentielle lesquels n'ont pas hésité à manifester leur hostilité. Ainsi, Jean-François Copé a notamment déclaré « Ainsi, je tiens la réduction immédiate de 10 km/heure sur routes et autoroutes pour une fausse bonne idée : pour diminuer de 0,5 % les émissions de CO2 en France – ce que rejette la Chine en trois heures – on va freiner les automobilistes, alors qu'on a déjà du mal à faire respecter les limitations existantes ! Cela n’est pas à la hauteur de nos ambitions : je crois bien plus à l'incitation à l'achat de véhicules propres et au développement de notre filière hydrogène ! ».

Cette position a été notamment suivie par David Ollier, président de la commission ad hoc[1] qui a ajouté : « Réduire la vitesse sur les routes contribuera certes à la réduction des émissions de gaz carbonique, mais cela ne peut suffire sur le long terme. Le véritable défi est de faire en sorte que notre industrie soit capable, rapidement, de lancer sur le marché des véhicules moins polluants. La taxe, un moyen simple pour tout régler ? Non, il ne faudrait pas que nos concitoyens ressentent le Grenelle de l’environnement comme une sanction. Évitons également les débats faussés, fondés sur l’ambition politicienne, voire sur l’obscurantisme, et rejetons toutes les positions intégristes, non fondées scientifiquement ! »

Notes

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).