France : six motions proposées au vote des militants socialistes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
M. Aubry en 2008.
B. Delanoë en 2007.
S. Royal en 2007.

6 novembre 2008. – Les adhérents socialistes ont commencé à voter à 17 h 00 jeudi dans leurs sections, pour départager six motions en lice en vue du congrès du PS à Reims, à la mi-novembre.

Le scrutin déterminera les rapports de force entre courants, ouvrant la porte à des tractations ou alliances avant le congrès (14 au 16 novembre), tandis que le nom du successeur de François Hollande - patron du PS pendant 11 ans - sera élu directement le 20 novembre par la base militante.

Les militants socialistes départageront les six motions par un vote d'où sortira le nouveau leader du principal parti d'opposition, avec un trio Martine Aubry, Bertrand Delanoë, Ségolène Royal qui se détache. Il y a encore une motion défendue par l’eurodéputé Benoît Hamon, au nom de la gauche du parti, et deux textes qui bénéficient de beaucoup moins de soutiens parmi les élus du parti, le pôle écologiste et Utopia (écolo-altermondialiste). François Hollande ne brigue pas de nouveau mandat à la tête du PS.

Quelque 233 000 militants sont appelés à voter dans plus de 3 000 sections à travers le pays, mais seuls peuvent voter ceux qui sont à jour de cotisation (65 000 ne le sont pas).

Les résultats sont attendus dans le courant de la nuit.

Tous les états-majors prévoient un résultat très serré entre la maire de Lille, le maire de Paris et la présidente de la région Poitou-Charentes. Ils sont parvenus à convaincre un nombre quasi-identique de premiers secrétaires fédéraux : 34 pour Delanoë, 29 pour Royal, 28 pour Aubry.

Tous trois présidentiables, ils assurent que l'échéance de 2012 est déconnectée de ce congrès, le candidat à la prochaine présidentielle ne devant être choisi qu'en 2011.

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.