France : polémique sur les propos de Christian Vanneste

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 février 2012. – Christian Vanneste, député du Nord de l'UMP et du collectif Droite populaire a déclaré sur la Seconde Guerre mondiale qu'« il y a aussi des légendes qui sont répandues », « par exemple il y a la fameuse légende de la déportation des homosexuels. Il faut être très clair là aussi. Manifestement Himmler avait un compte personnel à régler avec les homosexuels. En Allemagne, il y a eu la répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à à peu près 30 000 déportés. Et il n'y en a pas eu ailleurs ». Puis il précise que « notamment en dehors des trois départements annexés, il n'y a pas eu de déportation des homosexuels en France ».

Le député UMP de Seine-et-Marne, Franck Riester a qualifié les propos d'« inadmissibles. Une provocation de plus, une provocation de trop ! ». Avant de poursuivre qu'il « sera sanctionné » et qu'avec « Jean-François Copé et le Bureau politique de l'UMP », ils « vont prendre des décisions fortes ». Nadine Morano « condamne fermement les propos de Christian Vaneste. Il ne peut pas porter ni nos couleurs ni nos valeurs », déclare-t-elle. Avant de poursuivre « en tant que déléguée générale en charge des élections de l'UMP, je suis favorable à lui retirer l'investiture de notre mouvement ». Benoist Apparu est plus catégorique lançant « il faut le virer de l'UMP » sur son compte Twitter.

La porte-parole Delphine Batho du candidat socialiste François Hollande à la présidentielle, a estimé que les propos de M. Vanneste étaient « non seulement homophobes mais aussi négationnistes ». Avant de poursuivre qu'« en matière d'homophobie, M. Vanneste est un récidiviste. L'UMP doit immédiatement exclure ce député si elle ne veut pas être implicitement complice de propos aussi odieux. Nous attendons également du candidat de l'UMP qu'il condamne très clairement ce qui n'est hélas pas un dérapage, mais une idéologie nauséabonde ».

La secrétaire générale de l'association Gaylib, Catherine Michaud déclare que M. Vanneste « nous montre une nouvelle fois son vrai visage. S’il a toute sa place au Front National, une chose est claire, il n’a plus sa place à l’UMP ».

Jean-François Copé a assuré que Christian Vanneste sera exclu de l'UMP et que le parti lui suspend son investiture pour les prochaines élections législatives françaises dans sa circonscription, confirmant de même que « dans sa circonscription, il y aura un candidat investit par l'UMP ».

Sources

Wikipedia-logo.png
Wikipédia propose une ou plusieurs pages encyclopédiques : France : polémique sur les propos de Christian Vanneste sous licence Creative Commons


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.