France : mobilisation importante des postiers contre la privatisation de leur entreprise

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

24 septembre 2008. – À la suite d'un préavis de grève déposé par les 5 principaux syndicats, les postiers ont répondu plus massivement à l'appel. Le mouvement tenait à protester contre l'annonce de la privatisation de la Poste en août dernier, par le président du conseil d'administration du groupe.

Cette colère syndicale était d'autant plus vive qu'à la veille des vacances, que les représentants syndicaux au conseil d'administration avaient reçu un démenti contre toute rumeur en ce sens.

Le mouvement a été assez suivi avec 40 % de grévistes selon les organisations syndicales, 27,3 % selon la direction. Les chiffres communiqués par cette dernière sont contestés par les syndicats : « 240 bureaux de postes avaient été fermés sans être en mesure de communiquer d'éventuelles perturbations dans le courrier » font-ils savoir. L'opérateur public a fait savoir, hier, qu'elle a mis « tout en œuvre pour assurer l'accueil de ses clients et la continuité de service, que ce soit dans les domaines du courrier, du colis et de la Banque postale afin que les perturbations soient les plus faibles possibles pour l'ensemble de ses clients, particuliers comme entreprises ».

Cette différence d'interprétation, ne porte pas seulement sur le nombre réels de grévistes mais sur le ratio appliqué. Du côté syndical, le taux de grévistes est calculé par rapport aux positions de travail non couvertes. Du côté de la Poste, sur l'ensemble de la masse salariale laquelle comprend les agents qui ne sont pas de service ou qui n'ont pas pris leur service tels que :

  • Les personnels en congés annuels, septembre est encore dans la période des congés pour ceux qui ne sont pas dans le tour prioritaire ;
  • Les personnels en congés maladie ;
  • Les personnels en repos de cycle ;
  • Les personnels en formation, même grévistes ;
  • Les personnels encadrant moins enclins à faire grève et plus sujets aux désignations pour travailler. Tels sont les cas des centres de tri ou des plates-formes industrielles du courrier, où les intéressés travaillent directement sur les machines.
  • Les personnels de soirée et de nuit qui n'ont pas encore pris en service en dans ces mêmes établissements, au moment où ont été publiés les chiffres de la grève. Ces agents commencent leur mouvement à partir de minuit, pour éviter la retenue de deux journées de grèves sur une même vacation. Certains services de nuit sont cycliques et font grève sur deux jours pour couvrir l'ensemble des brigades de nuit.

Les syndicats se réunissent aujourd'hui pour décider de la suite à donner à cette mobilisation.

Sources



  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.