France : manifestations lycéennes à Poitiers contre le projet du gouvernement sur les retraites

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de Poitiers.

15 octobre 2010, Poitiers. – Hier, les lycéens ont manifesté à Poitiers leur opposition au projet de loi du gouvernement Fillon réformant les retraites.

Deux à trois cents lycéens partis des lycées professionnels Auguste-Perret et Louis-Armand ont rejoint une opération de tractage organisée par le syndicat SUD à la Porte de Paris, principal carrefour de la ville intra-muros. Ils bloquent aussitôt la circulation par un sit-in. Aux premières injonctions de la police, ils lèvent le camp vers le quartier des Couronneries (dans le nord de la ville), puis vers le campus (à l’est). « De nouveaux manifestants sortis des lycées situés sur le passage du défilé se rallient : lycées du Dolmen, Camille-Guérin, mais surtout Aliénor-d’Aquitaine, en suivant une banderole « Agir-désobéir ! ». Au nombre de 600 [d’après un policier] », ils rejoignent ensuite le campus, et tiennent une AG[1] avec des étudiants dans un amphithéâtre[2] de la faculté de droit.

Dans l’après-midi, le cortège, essentiellement composé de lycéens, se dirige vers le centre-ville. Il est « rejoint par des lycéens de Victor-Hugo (centre-ville) et du Bois-d’Amour ». Selon le journal La Nouvelle-République, leur nombre est estimé à un millier. D’autres syndicalistes de SUD les rejoignent, leur voiture-sono fournissant ainsi un support technique à la manifestation. La police, peu nombreuse et un peu affolée par les changements de direction imprévisibles des lycéens, encadre la manifestation, qui se déroule sans débordements. On note simplement quelques pétards jetés sur les bas-côtés de la route, et une poubelle-container abandonnée sur la route (aussitôt relevée par un syndicaliste SUD).

Le cortège se montre ensuite hésitant sur la conduite à tenir : d’abord un sit-in quelques minutes à la gare, puis un autre Porte de Paris, puis retour à la gare pour une nouvelle assemblée. « Les voies de la gare ne sont pas bloquées, les CRS étant déjà stationnés à l’intérieur du bâtiment, de manière non visible de l’extérieur ».

Les lycéens de Loudun, Montmorillon et Châtellerault ont également manifesté. Les enseignants des lycées de Montmorillon et les personnels du lycée Louis-Armand de Poitiers se sont mis en grève. Un lycéen de Châtellerault a été interpellé pour outrage à agent.

Notes

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).



  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.