France : la réforme des retraites adoptée par le Sénat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Certains syndicats, comme ici Solidaires, exigent le retrait du projet de loi.

23 octobre 2010. – Le Sénat français a voté vendredi, à l’heure des JT, la réforme des retraites qui provoque un massif mouvement de contestation et de grèves depuis près de deux mois, qui sont entre autres à l'origine d'importantes pénuries de carburant.

Le gouvernement compte sur les vacances de la Toussaint pour affaiblir la mobilisation alors que les syndicats ont appelé à deux nouvelles journées d'actions nationales.

Le vote définitif du texte devrait avoir lieu mercredi prochain, a indiqué le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt.

Cette réforme à pour objectif de reculer de 60 à 62 ans l'âge minimal de départ à la retraite et de 65 à 67 ans l'âge auquel il sera possible de percevoir une pension complète. Selon le gouvernement, ces mesures sont indispensables à la préservation du système de retraites par répartition, dans lequel les pensions sont financées par les actifs, car l'allongement de la durée de la vie obligerait à travailler plus longtemps. Les besoins de financement du système en l'absence de réforme seraient de près de 44 milliards d'euros en 2018, selon le Conseil d’orientation des retraites.

Jeudi, Nicolas Sarkozy accusait les grévistes de prendre « en otage l'économie, les entreprises et la vie quotidienne des Français ». Le leader du syndicat CFDT François Chérèque a répliqué en évoquant « un fort sentiment d'injustice sur cette réforme ».

Les syndicats ont appelé à se mobiliser de nouveau les 28 octobre et 6 novembre, soutenus par deux Français sur trois (69 %), selon un sondage BVA[1]. Dès mardi, jeunes et étudiants défileront partout en France à l'appel du syndicat UNEF, en dépit des vacances scolaires.

Notes

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.