France : la première partie de la sélection pour les IESO s'achève

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'épreuve portait sur l'astronomie, la météorologie, l'océanographie et la géologie.

8 avril 2011. – Cette semaine se déroulait la première étape de la sélection française pour les Olympiades internationales de géosciences (IESO) de 2011. Les élèves volontaires, tous de première scientifique, ont passé un test de deux heures, composé d'un questionnaire à choix simple, sur l'astronomie, la météorologie, l'océanographie et la géologie. La préparation à cette épreuve a été supervisée par Gérard Bonhoure, inspecteur général des sciences de la vie et de la Terre pour l'Éducation nationale, entouré de Météo France, de l'École nationale de la météorologie, du Muséum national d'histoire naturelle et de l'Observatoire de Paris.

Ce concours a pour objet de « développer le goût des sciences chez les lycéens » et de « favoriser l'émergence d'une nouvelle culture scientifique autour des géosciences », d'après Sciences à l'École, dispositif d'initiative ministérielle en charge.

Joint par Wikinews, un candidat a fait part de ses impressions. « Ça a été difficile ! Il y avait comme prévu surtout des questions de réflexion, mais une bonne connaissance des fiches de préparation que nous avons eu depuis novembre était vraiment nécessaire ».

En septembre, la France participera pour la première fois aux IESO depuis leur création en 2006. Début mai, les participants devront prendre part aux Olympiades académiques de géosciences. Les classements à ces olympiades et au test permettront de sélectionner quatre lycéens. Ils participeront aux épreuves, aussi bien pratiques que théoriques, à Modène (Italie) avec d'autres jeunes d'une trentaine de pays.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).