France : l'uniforme à l'école revient dans le débat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 septembre 2006. – Trois députés UMP : Eric Raoult, Robert Pandraud et Jean-Claude Abrioux ont déposé une proposition de loi visant à rétablir, selon eux, une certaine équité sociale, par le retour du port d'un uniforme (appelé «tenue commune») à l'école de la république. « l'instauration d'une tenue commune permettrait de lisser les différences sociales entre les élèves, de limiter les insultes et agressions sexuelles dont sont victimes les jeunes filles et permettrait au monde éducatif d'évoluer dans de meilleures conditions » selon eux.

Le syndicat lycéen Fidl représenté par Tristan Rouquier juge « ridicule » cette proposition de loi, en précisant : « Il serait temps que ces trois députés prennent conscience qu’il y a un âge où il faut arrêter de s’intéresser aux culottes des petites filles, et se penchent un peu plus sur les vrais problèmes que connaît l’école. »

En France, le port de l'uniforme a été complétement abandonné aprés les événements de 1968. Toutefois, le port de l'uniforme a été adopté dans certaines écoles privées ou pensionnats.

Il faut rappeler que l'initiative des trois députés UMP n'est qu'une proposition de loi, et que le gouvernement français (qui dépose pour sa part des projets de loi) est seul habilité à fixer, avec le bureau de chacune des assemblées, l'ordre du jour du Parlement et, à ce titre, entièrement maître de son examen rapide par les députés et sénateurs ou de son blocage ad vitam æternam.

Sources