France : coup dur pour Free Mobile

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

23 décembre 2011. – L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a, pour la bande 4e génération de 800 MHz, attribué des fréquences à Bouygues Télécom, Orange et SFR. Dans un communiqué, l'Arcep explique que « la société Free Mobile (...) dont la candidature dans la bande 800 MHz est recevable et qualifiée et qui a obtenu des fréquences dans la bande 2,6 GHz, répond aux conditions de l'appel à candidatures lui permettant de bénéficier d'un accueil en itinérance dans la bande 800 MHz, pour la couverture d'une zone de déploiement prioritaire, constituée des zones les moins denses du territoire » et que « Free Mobile pourra donc faire la demande d'une telle prestation d'itinérance auprès de SFR, en tant que titulaire d'une autorisation cumulant deux blocs de la bande 800 MHz. Free Mobile pourra, de droit, bénéficier de cette itinérance dès lors que son réseau à 2,6 GHz aura atteint une couverture de 25 % de la population ».

L'Arcep se félicite que « la procédure a permis d'atteindre les trois objectifs fixés pour l'attribution des fréquences 4G » (à savoir l'aménagement du territoire, la concurrence sur le marché mobile, et la valorisation du domaine public hertzien).

Ces attributions permettent à l'État français de récolter pour les deux bandes de 4e génération, 3,6 milliards d'euros.

Voir aussi

Sources


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.