France : agression antisémite contre un lycéen entre Toulouse et Lyon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'agression a eu lieu a l'intérieur d'un train, entre Toulouse et Lyon.

5 juillet 2012. – Un lycéen de 17 ans a été victime d'une agression hier soir dans un train ralliant Toulouse à Lyon, indique aujourd'hui les services de Manuel Valls. D'après le communiqué du ministère de l'Intérieur, « Les identités des deux agresseurs sont connues grâce à l'action en gare de la police ferroviaire ». L'agression a été particulièrement violente, « seule l'intervention d'un passager et des contrôleurs de la SNCF a pu mettre un terme aux violences », et le jeune, qui a déposé une plainte dans la nuit, souffre d'une interruption temporaire de travail de huit jours.

Les agresseurs auraient remarqué sur la victime un « signe religieux distinctif » avant de le « prendre à partie et [de l'] insulter. L'adolescent a ensuite été agressé au niveau de la plate-forme des toilettes par ces deux mêmes individus qui l'ont roué de coups ». La victime est élève à l'école Ozar Hatorah à Toulouse, où Mohamed Merah a tué le 19 mars dernier trois enfants et un père de famille. Les agresseurs ont été interpellés dans un bureau de recrutement de l'armée à Lyon ; ils sont âgés d'environ 18 ans. « Ces actes d'une extrême violence sont inadmissibles », juge le ministère de l'Intérieur.

Le ministère s'est dit déterminé à « à combattre toutes les résurgences de ce mal profond qu'est l'antisémitisme, [...] une offense aux valeurs et à l'histoire de notre République. [...] Les lois de la République prévoient en réponse des sanctions sévères ». Arié Bensemhoun, président de la communauté juive de Toulouse, a déclaré à l'AFP que les juifs sont victimes d'une « forme d'acharnement qui devient insupportable. [...] Nous sommes devant un nouvel antisémitisme qui ravage la France, incontestablement, l'affaire Merah semble susciter énormément de vocations ».

Déjà au début du mois dernier, trois jeunes juifs portant la kippa avaient été agressés dans la banlieue de Lyon, à Villeurbane. D'après le ministère de l'Intérieur, les actes et menaces antisémites ont augmenté de 46 % entre janvier et avril par rapport à l'an dernier.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.