Ceci est une page protégée.

France : Yvan Colonna condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 décembre 2007. – La cour d'assises spéciale de Paris, qui traite des affaires de terrorisme, a condamné jeudi 13 décembre 2007 Yvan Colonna à la réclusion criminelle à perpétuité. Arrêté en juillet 2003 et reconnu coupable de l'assassinat du préfet Claude Érignac le 6 février 1998, le militant indépendantiste corse fera appel de ce jugement selon l'un de ses avocats Me Antoine Sollacaro.

La peine prononcée par la cour d'assises spéciale de Paris à l'issue de tout juste un mois d'audiences et de cinq heures de délibérations n'est pas aussi sévère que les réquisitions de l'avocat général, qui avait demandé que la condamnation à la perpétuité soit assortie d'une période de sûreté incompressible de 22 ans. La défense, qui avait plaidé l'acquittement en l'absence de preuves dans le dossier, estime, par l'intermédiaire de Me Philippe Dehapiot, l'un des avocats d'Yvan Colonna, qu'Yvan Colonna « a été condamné sans preuve au bénéfice du doute. C'est un renversement complet de nos grands principes: normalement, le doute profite à l'accusé. ». Dans le même temps, selon son avocat Me Philippe Lemaire, Dominique Érignac « estime que la justice est passée à la hauteur de ce qu'était pour elle la perte de son mari ».

Les huit autres membres du commando qui avait assassiné le préfet Érignac en 1998 avaient été condamnés le 11 juillet 2003 à des peines allant de 15 ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité.

Voir aussi

Sources