France : Second débat entre Sarkozy et Alliot-Marie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikinews France regional with colours.svg
Voir aussi


Wikipédia

15 décembre 2006. – Le candidat déclaré de l'UMP, Nicolas Sarkozy et sa rivale potentielle Michèle Alliot-Marie se sont affrontés dans un second débat interne, sur les institutions.

Le débat, qui avait lieu sous la médiation de Jean-Pierre Raffarin, à Lyon était censé être plus détendu et concret que le précédent, mais aussi que ceux qui avaient émaillé les primaires du PS.

Les deux prétendants ont montré leurs divergences de fond, sur le rôle de Président. Alors que Nicolas Sarkozy déclarait : « Le président de la République n'est pas un arbitre au-dessus des partis, qui marche sur les eaux parce qu'il a été élu » et dénonçait une fois de plus l'enchaînement de plus de deux mandats, Mme Alliot-Marie affirmait qu'il était « le seul à ne pas être remis en cause pendant cinq ans (...). Il a la responsabilité complète du choix de ses moyens. ». L'assistance, globalement calme, a tout de même hué Michèle Alliot-Marie avant que M. Raffarin intervienne en appelant à la « bonne humeur ».

La question de la candidature de Mme Alliot-Marie, sur toutes les lèvres, devrait rester en suspens jusqu'à fin décembre, date butoir pour le dépôt des candidatures à l'UMP:

Source