France : Nicolas Sarkozy compare les demandeurs d'asile à une explosion de canalisation de maison

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un centre pour les réfugiés syriens à la frontière turque à une distance de 50 miles d'Alep en Syrie (3 août 2012).

20 juin 2015. – Jeudi, à L'Isle-Adam, Nicolas Sarkozy a suscité l'amusement des militants du parti Les Républicains qu'il préside, en comparant les demandeurs d'asile à une explosion de canalisation de maison.

La phrase qui amuse chez Les républicains : « Il n'y a plus d'argent, plus d'emplois, plus de logement, mais ils ont trouvé un truc (...), ils ont considéré que la solution au problème d'immigration c'était donc pas de réduire, c'était de se répartir. Donc c'est un peu, si vous voulez, comme une maison, dans laquelle vous habiteriez, il y a une canalisation qui explose. Elle se déverse dans la cuisine. Le réparateur arrive et vous dit j'ai une solution : on va garder la moitié pour la cuisine, on va en mettre un quart dans le salon, l'autre quart dans la chambre des parents et si ça suffit pas on a en réserve la chambre des enfants. »

Le président François Hollande a critiqué la comparaison faite par le dirigeant de l'opposition.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Quand il s'agit de personnes, d'êtres humains, quand il s'agit de sujets aussi graves, il faut les aborder avec gravité et donc avec maîtrise. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— François Hollande, président de la République française

Le premier ministre, Manuel Valls est sur la même ligne que le président de la République : « Si nous voulons redonner confiance à nos compatriotes dans l'action, la parole publique, nous devons être bien sûr les uns et les autres, moi le premier, exemplaires dans l'attitude, dans les mots que nous utilisons, en faisant en sorte qu’on ne divise pas » a-t-il déclaré au Bourget.

Sur le fond

La phrase de Nicolas Sarkozy est une critique de la Politique sur l'immigration au sein de l'Union européenne. Elle fait référence au plan de la Commission européenne du 27 mai qui invite les États de l'Union à répartir la prise en charge de 40 000 demandeurs d’asile présents en Italie et en Grèce depuis le 15 avril. Ces demandeurs d'asile arrivés en bateau sont à la fois des réfugiés de la guerre civile syrienne et d'Erythrée.

L'invitation de la commission européenne conduirait à accueillir en France 4 051 demandeurs d'asile d'Italie et 2 701 de Grèce, alors que 1 364 demandeurs seraient accueillis en Belgique.

François Hollande a pour sa part dit être opposé à la méthode des quotas proposée par la commission européenne : « Ce n'est pas la bonne méthode » a-t-il plaidé. « La bonne méthode, c'est une politique globale, une solidarité, un engagement des pays, pas la contrainte ».

Cette question sera abordée par le sommet des chefs d’État et de gouvernement européens qui se déroulera les 25 et 26 juin.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 20 juin 2015

Jour suivant avant
  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.