France : François Weyergans entre à l'Académie française

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Institut de France, où siège l'Académie française.

15 juin 2011. – Demain aura lieu la cérémonie de réception de François Weyergans de l'Académie française au fauteuil 32[1], occupé auparavant par Maurice Rheims, décédé le 6 mars 2003. Son élection comme « Immortel » a été acquise le 26 mars 2009. Son épée[2] est celle de Maurice Béjart, chorégraphe et danseur, qui était membre de l'Académie des Beaux-Arts et la lui a léguée. Le discours de bienvenue sera prononcé par Erik Orsenna.

Écrivain et réalisateur belge francophone né le 2 août 1941[3] à Etterbeek en Belgique. Fils d'un père belge, Franz Weyergans, écrivain lui aussi, et d'une mère avignonnaise, il a mené sa scolarité au Collège Saint-Michel puis dans la même école qu'Hergé, l'Institut Saint-Boniface-Parnasse. Il suit ensuite les cours de l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) et se passionne pour Bresson et Godard. Il a reçu le Prix Goncourt en 2005 pour son roman Trois jours chez ma mère au terme d'une intense compétition avec le roman phare de la rentrée littéraire de cette année-là, La Possibilité d'une île de Michel Houellebecq.

Il écrira dans les Cahiers du cinéma avant de réaliser en 1961 un premier film sur Maurice Béjart. À la suite d'une analyse, il publie en 1973 un compte rendu sarcastique de sa cure. C'est la substance de son roman Le Pitre, remarqué par la critique, qui obtient le prix Roger-Nimier. Puis, en 1981, Macaire le Copte est consacré par le prix Rossel en Belgique et obtient aussi le prix des Deux Magots en France. Dès lors, Weyergans se voue entièrement à la littérature, travaillant la nuit, de onze heures du soir au lendemain midi. Le Radeau de la méduse reçoit le prix Méridien des quatre jurys. Il écrit aussi Franz et François, allusion à son père et à lui-même, La Vie d'un bébé.

Pour l'intéressé, « être académicien comme je l'entends, vous met au service de la littérature. Cela est un honneur et c'est à la fois émouvant et ludique », confie-t-il dans un entretien à l'AFP. « Mon rêve serait de monter un jour les marches du Palais des festivals de Cannes en habit vert d'académicien » car « cela lierait mes deux bicornes, d'écrivain et de cinéaste », a-t-il plaisanté. D'autre part, « cela rappellerait aussi que l'Académie française a eu des liens étroits avec Cannes. Plusieurs académiciens ont été présidents du jury ou jurés, comme Pagnol ou Cocteau », a-t-il ajouté.

La cérémonie est à 15 h 00 au 23, quai de Conti à Paris.

Notes

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Académie française.




  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.