François Pinault s'invite dans le projet de fusion Suez-GDF

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 octobre 2006. – Le journal Les Échos a révélé que M. François Pinault serait intéréssé par le rachat du pôle environement de l'entreprise Suez. Il chercherait un allié capable d'acheter le pôle énergie de cette dernière qui est toujours en discussion avec Gaz de France pour une fusion des deux entreprises. Cet allié était initialement l'entreprise d'énergie italienne Enel. Sans l'autorisation du gouvernement italien, Enel n'a pas donner suite à cette prise de contrôle inamicale.

Le gouvernement français cherche depuis plusieurs semaines a empêcher le démantelement de Suez, notamment ne pas laisser le pôle énergie partir sous le contrôle d'entreprises étrangères. L'annonce des intentions de M. Pinault a jeté le doute dans l'esprit de nombreux parlementaires et renforcé la détermination des opposants à la privatisation de GDF. Le parti socialiste a demandé l'arrêt de l'examen du projet de loi permettant la privatisation de GDF actuelement devant le Sénat.

Il y a un an, le groupe Suez avait annoncé son retrait de Aguas Argentinas et d'Argentine en général, le gouvernement argentin lui reprochant de "graves manquements à son obligation de service".

L'homme d'affaire proposerait 18 milliards d'euros pour la prise de contrôle de la branche environnement de Suez sans préciser le projet industriel qu'il entend développer.

Sources