Formule 1 : le Grand Prix de Bahreïn définitivement annulé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
F1 pictogram.svg

10 juin 2011. – Les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn, reporté auparavant de mars à octobre 2011 en raison des troubles dans le pays, ont finalement décidé de renoncer à la compétition. Encore hier, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) laissait entendre sur son site Web qu'elle pourrait revenir sur sa décision d'allonger le calendrier de Formule 1.

Occupant initialement la première place dans le calendrier 2011, l'étape avait été d'abord annulée le 21 février. Puis, le 3 juin, la FIA avait décidé de réorganiser la course le 30 octobre, à la place de celui d'Inde mais Zayed Alzayani, un des responsables du Circuit international de Sakhir, a déclaré aujourd'hui que « ce calendrier ne pourrait être tenu ». Plusieurs pilotes et représentants d'écuries ont fait savoir leur mécontentement à la suite de ce report. Le président de la FIA, Jean Todt, a même adressé une lettre hier à la Formula One Teams Association (FOTA), l'organisme regroupant les équipes de Formule 1, pour demander à Bernie Ecclestone de procéder à un réexamen du calendrier.

En février dernier, les chiites, qui constituent 75 % de la population de Bahreïn, ont lancé des actions de protestation contre la politique des autorités sunnites du pays. À la demande du roi bahreïni, Hamad bin Issa al-Khalifa, un contingent du Conseil de coopération du Golfe, composé de plus de 1 000 soldats saoudiens, a été déployé dans le pays le 14 mars afin de rétablir l'ordre. Le roi a récemment exhorté toutes les parties concernées à entamer « sans conditions préalables » des pourparlers sur les réformes politiques dans le pays.

Voir aussi

Sources