Ford, malmené aux États-Unis, compte annoncer une restructuration prochainement

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

21 octobre 2005. – L'entreprise américaine a annoncé, jeudi, un déficit atteignant 284 millions de dollars pour le troisième trimestre 2005, victime d'une demande intérieure revue à la baisse ces derniers mois, sous la pression du prix du baril.

En effet, les ventes de véhicules tout-terrain et de pick-ups, très profitables, s'est effondrée éliminant tout espoir de bénéfices pour le géant de l'automobile. Les énormes pertes de la branche automobile ne sont désormais plus masqués par la branche financière pourtant hautement rentable, dont les 577 millions de bénéfice ne couvrent plus le gouffre de 1,3 milliards crée par la vente de voitures.

Face à ce problème insoluble, Ford cherche à réduire les coûts. Selon une étude, la plupart des usines américaines ne tourneraient qu'à 70 %, et les salariés, surprotégés selon les dirigeants, ne feraient qu'accentuer le déclin. Ford a donc décidé, comme son concurrent General Motors de limiter les droits des salariés et de fermer plusieurs usines - un plan social sera annoncé cet hiver.

Sources