Football : nouvelle agression d'un arbitre en Bourgogne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

7 février 2007. – Pour la troisième fois cette saison en Bourgogne, un arbitre a été une nouvelle fois agressé. Cette affaire fait grand bruit au sein de la Ligue de Bourgogne de football au point que le Bien Public y consacre une page entière.

Un simple match de promotion de ligue

Lors d'une simple rencontre de promotion de ligue entre Crèches-sur-Saône et La Chapelle-de-Guinchay (0-1), un arbitre a été frappé par un joueur de l'équipe de Crèches, lequel était non inscrit sur la feuille de match. C'est le troisième cas enregistré cette saison au sein de la Ligue de Bourgogne de football.

À la suite de cela, la ligue a reporté tous les matchs des 10 et 11 février afin d'émettre un signe fort.

Les réactions

Pour la plupart des responsables des clubs bourguignons, la situation ne fait qu'empirer. Après avoir débuté dans les grandes villes, la violence s'exporte maintenant au sein des petits clubs.

Interrogé par le Bien Public, les présidents de clubs de rugby, de hockey sur glace ne rencontrent pas ce même problème. Ainsi, selon M. Pascal Gautheron, président du stade dijonnais de rugby : « Chez nous, le vrai combat est sur le pré. L'esprit et les valeurs, telles la loyauté, la convivialité et le respect, du rugby font que si des incidents aviaient lieu, les spectateurs les régleraient entre eux. (...) L'extrême médiatisation du football en fait un lieu d'expression et les pressions économiques font que l'on remplit les stades sans faire le tri. »

Lors d'une interview accordée au quotidien, Guy Roux rejoint cette position en y ajoutant que « la violence dans le foot est un phénomène de masse. Si le rugby continue à se professionnaliser, je pense, hélas pour lui, que les voyous se serviront du rugby comme ils se servent du football aujourd'hui. »

Tous s'accordent pour reconnaître que certains voyous ne viennent que pour le plaisir de casser et qu'il faut combiner la répression à l'éducation.

Sources

  • ((fr)) – Xavier Grisot« Un arbitre Côte d'Orien agressé en Saône-et-Loire. Le football ne tourne plus rond. ». Le Bien Public, page 27 février 2007.