Football : Roy Hodgson démis de ses fonctions d'entraîneur de Liverpool

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anfield, stade de Liverpool, en octobre 2006
Roy Hodgson entraînant Fulham
Roy Hodgson à l'interview

8 janvier 2011. – L'entraîneur du FC Liverpool Roy Hodgson a été aujourd'hui démis de ses fonctions. Arrivé en juillet 2010 pour succéder à Rafael Benítez, présent depuis mai 2004, Hodgson paye pour les résultats jugés insuffisants de son équipe depuis le début de la saison. C'est Kenny Dalglish qui va reprendre les rênes à Anfield pour tenter de remonter la pente.

Depuis plusieurs semaines, le terme de « crise » avait été employé à de nombreuses reprises pour décrire la situation de Liverpool, pourtant habitué à jouer les premiers rôles en championnat d'Angleterre en vue du titre. Cette saison, si l'équipe se trouve toujours en course en Europa League où elle affrontera le Sparta Prague en seizième de finale en février prochain, elle est classé douzième de Premier League avec vingt-cinq points, soit uniquement quatre d'avance sur la zone de relégation, pour un bilan de neuf défaites et quatre nuls contre seulement sept victoires en vingt-deux journées et a déjà été évincé de la Carling Cup[1] par Northampton Town, formation sociétaire de quatrième division. Ces résultats insuffisants, traduits par un nouveau revers (3-1) mercredi à Blackburn, conjugués aux tensions entre Hodgson, qui était alors par conséquent plus que jamais sur la sellette, et les supporters[2] ont poussé l'entreprise américaine NESV[3], propriétaire du club, à licencier le technicien originaire de Croydon[4].

Selon un communiqué publié sur le site Internet du FC Liverpool, Roy Hodgson et la direction ont trouvé un accord à l'amiable concernant son licenciement qui prend effet immédiat. « Nous sommes reconnaissants des efforts effectués par Roy au cours des six derniers mois, mais dans l'intérêt du club, les deux parties estiment qu'il est préférable qu'il se retire de son poste de manager. Nous lui souhaitons tout le meilleur pour l'avenir », a déclaré John W. Henry, actionnaire majoritaire du club. L'intéressé, lui, admet que « ce fut un privilège d'être nommé à la tête de Liverpool », estimant que « tout entraîneur devrait être honoré d'avoir entraîné un club avec une histoire aussi incroyable, une tradition aussi ancrée et des partisans aussi extraordinaires. Liverpool est l'un des plus grands clubs du monde », mais regrettant qu'il y ait « connu ces derniers mois parmi les plus difficiles de [s]a carrière », avant d'ajouter : « Je suis très triste de ne pas avoir pu imprimer mon empreinte sur le groupe, que l'on ne m'ait pas donné le temps de faire venir de nouveaux joueurs lors du mercato[5] et de ne pas avoir été capable de participer au processus de reconstruction de Liverpool. Le club a quelques grands joueurs de classe mondiale, avec qui ça a été un plaisir de travailler et je leur souhaite le meilleur pour le reste de la saison. Je remercie tous ceux avec qui j'ai été en étroite relation de travail, pour leur loyauté et leur soutien. Et enfin, bien sûr, je remercie les fans, pour leur passion et leur dévouement pour le club qu'ils retrouveront à nouveau en haut de l'affiche ».

Entre 1998 et 2004, Gérard Houllier a entraîné Liverpool. Actuellement dans une situation précaire avec Aston Villa, menacé de relégation, il est vu par les médias — au même titre que Carlo Ancelotti à Chelsea et Avram Grant à West Ham — comme le prochain manager à perdre son emploi. Dans The Guardian, il a apporté son soutien à Hodgson : « Roy était l'entraîneur de l'année la saison dernière et il reste un grand entraîneur et une personne fantastique. Mais ce monde est devenu cruel. Je le comprends, bien qu'évidemment Kenny est aussi un ami ».

Avant de devenir entraîneur des Reds, Roy Hodgson, âgé de 63 ans, avait dirigé Fulham durant trois ans, l'avait sauvé de la relégation lors de la saison 2007-2008, avant de le mener jusqu'en finale de l'Europa League la saison dernière. Il avait entre autres pris la tête des sélections suisse (1992-1995), émiratie (2001-2003) et finlandaise (2006-2007) ainsi que de nombreux clubs, tels que l'Inter Milan (1995-1997) dont il fut également brièvement ambassadeur (2007). Son aventure en bord de Mersey n'aura toutefois duré que six mois. Il est le troisième manager de Premier League à prendre la porte cette saison après Chris Hughton et Sam Allardyce, tous deux licenciés en décembre respectivement de Newcastle et Blackburn.

L'ancien attaquant écossais[6] Kenny Dalglish, considéré comme l'une des légendes du club, qu'il avait déjà entraîné entre 1985 et 1991, et responsable de son centre de formation depuis 2009, a été nommé pour assurer l'intérim au moins jusqu'à la fin de cette saison et aura la délicate tâche de remonter les compagnons de Steven Gerrard, actuel capitaine, qui comptent dix points de retard sur la première place européenne, en haut du tableau. Le redressement de l'équipe passera également par la FA Cup[7], avec le choc à Old Trafford contre le rival Manchester United ce dimanche. Celui que l'on surnomme King Kenny pourra en tout cas compter sur la confiance du président Tom Werner, qui, après avoir concédé que « personne n'était satisfait de la saison en cours », a affirmé être convaincu que « Kenny va apporter son expérience et un réel changement pour le reste de la saison ».

Notes

Sources