Fidel Castro se retire

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait de Fidel Castro.

19 février 2008. – Dans un « message à ses compatriotes » publié dans l'édition électronique de Granma, organe de presse officiel cubain, Fidel Castro a annoncé mardi qu'il renonçait à la présidence de Cuba.

Dans son message, signé de sa main et daté du 18 février à 17 h 30, Fidel Castro explique qu'à 81 ans, sa condition physique ne lui permet pas de briguer un nouveau mandat à la présidence du Conseil d'État. Il écrit également « Je n'aspirerai ni n'accepterai - je répète - je n'aspirerai ni n'accepterai la charge de Président du Conseil d'État et de Commandant en chef ».

Le Lider Maximo a toutefois tenu a préciser que ce message ne constitue pas un adieu et qu'il continuera à écrire ses « Réflexions du camarade Fidel ».

Un symbole de résistance

Symbole de la révolution communiste en Amérique latine et de la résistance contre les États-Unis d'Amérique, il a tenu tête, pendant ses 49 ans de pouvoir, à dix présidents américains successifs qui n'ont pas réussi à le faire plier malgré un embargo contre son pays et, selon ses propres estimations, près de six cents projets d'assassinats envisagés par la CIA ou par les exilés cubains.

Depuis le 31 juillet 2006 et une intervention chirurgicale à l'intestin, il avait délégué le pouvoir à son frère Raul Castro et plusieurs rumeurs courraient sur son état de santé.

À l'annonce de ce retrait, l'Espagne et la France ont prié le futur gouvernement d'adopter des réformes démocratiques.

Sources


  • Page Cuba de Wikinews Page « Cuba » de Wikinews. L'actualité cubaine dans le monde.