Facebook ne respecte pas les lois canadiennes sur la protection de la vie privée

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16 juillet 2009. – Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a récemment enquêté sur Facebook, un site Web de réseaux sociaux. Selon cette enquête, le site ne respecte pas les lois canadiennes en matière de protection de la vie privée. Facebook a comme politique de conserver indéfiniment tous les renseignements que ses utilisateurs leurs fournissent, ce qui est contraire à la loi canadienne qui stipule clairement qu'un site peut conserver les données personnelles aussi longtemps que nécessaire à des fins appropriées. Les développeurs des différentes applications peuvent notamment consulter librement toutes les données des personnes qui ajoutent leurs créations ; le rapport recommande que les développeurs aient accès uniquement aux données nécessaires pour leurs applications.

« Il est clair que les enjeux liés à la protection de la vie privée sont une priorité pour Facebook, et pourtant nous avons décelé des lacunes à cet égard dans le fonctionnement du site », affirme la commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart.

« Nous recommandons vivement à Facebook de mettre en application toutes nos recommandations afin d'améliorer son site, d'assurer sa conformité aux lois liées à la protection des renseignements personnels et, ultimement, de pouvoir se présenter comme un modèle en matière de protection de la vie privée », a affirmé la commissaire adjointe, Elizabeth Denham, qui était responsable de l'enquête au nom du Commissariat à la protection de la vie privée.

« Les sites de réseautage social peuvent être un excellent moyen de communiquer. Ils nous permettent de garder le contact avec nos amis et de partager des idées et de l'information avec des personnes du monde entier. Il est important que ces sites soient conformes aux lois et maintiennent la confiance des utilisateurs dans la façon dont ils recueillent, utilisent et communiquent nos renseignements personnels ».

« Les enjeux liés à la vie privée découlant des sites de réseautage social sont encore relativement récents. Tous les intervenants - les sites de réseautage social, les utilisateurs et les organismes de protection des données - commencent seulement à élaborer les règles appropriées de participation à ce nouveau monde de communication en ligne, a souligné la commissaire adjointe. Les conclusions de notre enquête sur Facebook représentent une contribution importante à l'élaboration de ces règles. »

« Nous avons demandé à Facebook d'aviser clairement les utilisateurs au sujet de ses pratiques en matière de protection des renseignements personnels, mais il revient tout de même aux utilisateurs de lire les documents et d'utiliser les outils à leur disposition pour contrôler la façon dont leurs renseignements sont partagés », a déclaré Elizabeth Denham.

Sources



  • Page Canada de Wikinews Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.