Fabien Barthez devra purger près de six mois de suspension pour avoir craché sur un arbitre lors d’un match amical

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 mai 2005. – Initialement suspendu pour une durée de trois mois ferme et trois mois avec sursis, Fabien Barthez devra finalement purger près de six mois se suspension pour avoir craché sur un arbitre lors d’un match amical. Cette longue privation de compétitons pourrait mettre un terme à la carrière, notamment en équipe de France, du divin chauve âgé de 33 ans.

La Commission Supérieure d'Appel de la Fédération française de football (FFF) a donc suspendu Fabien Barthez jusqu'au 31 décembre 2005 mais elle se réserve le droit de lever cette sanction le samedi 15 octobre 2005, si le gardien de but olympien a accompli dix activités d'intérêt général au bénéfice du football amateur. La sanction est beaucoup plus sévère que celle initiale. Barthez avait en effet été condamné au préalable pour une durée de trois mois ferme et trois mois avec sursis à compter du lundi 25 avril 2005.

Cette sanction prononcée par la Fédération prive pour presque six mois de compétitions le gardien de l’Olympique de Marseille et des Bleus. Il manquera donc les quatre derniers matchs des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2006 avec l’équipe de France plus une dizaine de rencontres de Ligue 1 avec Marseille. Mais peut-être que cette suspension aura plus de conséquences pour « Fabulous Fab ». Raymond Domenech déclarait en effet récemment que « Six mois de suspension, à 33 ans, pour un joueur qui n'a jamais eu de problème (disciplinaire), c'est une condamnation à vie. » Reverra-t-on alors Barthez avec le maillot des Bleus ?

Sans doute pas si la sanction reste en l’état. Mais nul doute que Fabien Barthez et son avocat, Maître Philippe Pech de Laclause, vont réagir. Interrogé par l’AFP, Maître Pech de Laclause se montre remonté : « C'est une sanction inacceptable. Je viens de parler avec Fabien et je peux vous dire qu'il est excessivement déçu par sa fédération. » Alors qu’il ont déjà porté l'affaire devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) pour une conciliation dont on saura l’issue le vendredi 20 mai, Fabien Barthez et son avocat doivent s’entretenir avec Maître Abega, avocat de l'OM, pour déterminer les mesures à envisager. Affaire à suivre donc.