Estonie : Le déplacement d'un mémorial provoque une émeute

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

27 avril 2007. – Hier soir, à la suite du démontage de la statue du soldat de bronze située dans le centre-ville de Tallinn capitale de l'Estonie, un manifestant est mort, 44 autres ont été blessé ainsi que 13 policiers et 300 personnes sur le millier que comptait la manifestation ont été interpellé.

Protection policière

Cette statue, un soldat de l'armée rouge, fut érigé en 1947 par l'URSS pour symboliser la victoire sur le fascisme durant la Seconde Guerre mondiale mais aujourd'hui, pour beaucoup d'Estoniens, elle représente aussi les cinquante années de l'occupation soviétique.
C'est pour cette raison que le gouvernement estonien a décidé de la déplacer vers un cimetière de la périphérie de Tallinn afin que les violences qui ont régulièrement lieu entre les nationalistes estoniens et les ceux russes s'arrêtent. Notons la présence de 13 corps de soldats soviétiques inhumés sous le mémorial qui doivent eux aussi être transférés dans ce même cimetière. Suite aux événements, la destination du transfert a été modifié et est tenue secrète.

Les émeutes

Ce sont donc jeudi soir un millier de manifestants, jeunes issus de la minorité russophone qui ont montré leur mécontentement vis à vis de l'initiative, mais aussi des jeunes nationalistes estoniens. La police estonienne a d'abord formé un cordon de sécurité autour du mémorial puis pour éparpiller les manifestants, elle a utilisé des gaz lacrymogène et un canon à eau. D'après les autorités, le manifestant décédé a été tué d'un coup de poignard sans en connaître l'auteur, elles notent tout de même qu'il n'y a aucun lien entre l'action de la police ce soir là avec ce meurtre.
Après l'éparpillement, les manifestants ont brûlé plusieurs voitures et pillé des magasins avant que l'ordre ne soit rétablie vers 3H00 (heure locale) ce matin (0h00 UTC).

La journée d'aujourd'hui a été quand à elle marquée par la tension entre les gouvernements russes et estoniens puisque le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a menacé de suspendre les relations diplomatiques entre les deux pays après avoir exprimer son profond dégoût. Le premier ministre estonien a quand à lui précisé que cette affaire concerne seulement l'Estonie et qu'il n'avait pas à informer Moscou.
Notons que l'Estonie est un état membre de l'Union Européenne et que M. Lavrov a estimé que « Cela aura certainement des conséquences très graves pour nos relations avec l'Estonie et, bien entendu, cela ne peut qu'avoir un effet sur nos relations avec l'UE. » et ceci alors que les relations entre la Russie et l'UE sont déjà très tendues à cause du dossier très brûlant de l'énergie russe (principalement du gaz russe).

Sources