Espagne : suspension du dialogue avec l'ETA à la suite de l'attentat d'hier

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

31 décembre 2006. – L'organisation terroriste séparatiste basque ETA a hier perpétré un attentat à la voiture piégée à l'aéroport international de Madrid. Son bilan provisoire est de 4 blessés et de 2 disparus de nationalité équatorienne, bien que le stationnement visé ait été entièrement détruit par l'explosion.

Cet acte a entraîné une suspension immédiate des pourparlers entre le gouvernement espagnol de Jose Luis Rodriguez Zapatero et l'ETA, qui avait pourtant déclaré un cessez-le-feu il y a 9 mois : « Le gouvernement considère que cet attentat est absolument incompatible avec le cessez-le-feu décrété il y a 9 mois... par conséquence et puisque les conditions n'ont pas eté respectées, j'ai demandé la suspension de toutes les initiatives liées au développement du processus de paix ». Bien que les discussions avaient mis du temps à se mettre en place, le Président du Conseil était optimisme jusqu'à présent quant aux débouchés attendus. Pour Arnaldo Otegi, dirigeant de Batasuna, branche politique du mouvement basque, le processus de paix est plus nécessaire que jamais. Cependant, son organisation a pointé du doigt un manque de concessions de la part du Gouvernement espagnol, justifiant ainsi la reprise des attentats.


Sources