Espagne : l'ETA met fin à son cessez-le-feu

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

5 juin 2007. – Le groupe séparatiste basque armé ETA vient d'annoncer ce jour par un communiqué de presse aux quotidiens basques Gara et Berria, la fin du cessez-le-feu « permanent » qu'elle avait décrété le 22 mars 2006, fin qui prendra effet à minuit. « les conditions minimales ne sont pas réunies pour poursuivre le processus de négociations » a-t-elle indiqué, confirmant ainsi les craintes du gouvernement espagnol de José Luis Rodríguez Zapatero.
Ce dernier a déclaré qu'« aujourd'hui, ETA a pris la même décision qu'elle avait prise par le passé, et maintenant, comme hier, elle recommence à se tromper », ajoutant que « cette décision est radicalement opposée au chemin souhaité par la société basque et la société espagnole », et appelant les forces politiques à le soutenir. La principale force d'opposition, le Parti populaire espagnol (PPE) de Mariano Rajoy avait vivement critiqué le processus de négociations engagé par le gouvernement socialiste, contraire à la politique qu'avait menée José María Aznar, ancien prédecesseur de Mariano Rajoy à la tête du PPE et de José Luis Rodríguez Zapatero à la présidence du gouvernement espagnol.
Si ces derniers jours les entreprises basques avaient recommencé à recevoir des lettres d'extorsion comme le signale la presse espagnole, l'organisation fait crainde de nouveaux attentats sur le sol espagnol proclamant qu'elle « (...) défendra Euskal Herria[1] avec les armes et sur tous les fronts ». Les attentats perpétrés par l'organisation basque sont responsables de la mort de plus de 800 personnes à ce jour.

Notes

Sources