Espagne : Zapatero est investi d'un second mandat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

12 avril 2008. – Comme prévu, José Luis Rodriguez Zapatero a été investi vendredi pour son deuxième mandat de Premier ministre espagnol par la majorité simple des députés espagnols, après n'avoir pas obtenu la majorité absolue au parlement lors du vote d'investiture mercredi .

Le parti socialiste (PSOE) de José Luis Zapatero a remporté les élections du 9 mars dernier, mais n'a pas obtenue la majorité au parlement à sept voix près. Il devra donc rallier d'autres partis pour faire passer ses décisions et ceci dans un climat plus difficile que lors de son premier mandat, où il pouvait compter sur la Gauche unie ainsi que sur les indépendantistes catalans d’ERC. Dans cette seconde législature, le gouvernement ne compte pas créer une alliance stable, mais privilégie une manœuvre « au cas par cas », en particulier grâce à l'aide des les nationalistes catalans de CiU et des souverainistes basques du PNV.

L'Espagne se trouve actuellement dans une situation financière difficile, avec une inflation importante[1] et un taux de chômage en augmentation. Le gouvernement dispose toutefois d'un excédent budgétaire important, représentant 2,2 % du produit intérieur brut, qui va être utilisé pour lancer de gros chantiers d’infrastructures (autoroutes et lignes de trains rapides) et pour créer de nouvelles mesures sociales en faveur des plus démunis ainsi que des cadeaux fiscaux pour les entreprises. Le but affiché du gouvernement est de de juguler la crise « vers la fin 2009, avec le retour d'une croissance aux alentours de 3 % ».

Notes

Sources