Espace : dernier atterrissage de la navette Discovery

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Discovery cet après-midi, peu avant son dernier atterrissage.

9 mars 2011. – Pour la dernière fois de l'histoire spatiale, la navette spatiale américaine Discovery avec six astronautes à bord s'est posée à 16 h 58 et 14 secondes UTC (11 h 57 heure locale) à Cap Canaveral.

Les roues de l'Orbital Vehicle-103 ont touché la piste 15 du centre spatial Kennedy à une vitesse de 360 km/h sous un ciel sans nuage après une descente de 65 minutes. C'est à ce moment là que le parachute prévu pour freiner l'orbiteur s'est déployé.

Discovery était en mission depuis 13 jours dans l'espace, dont huit amarrée à la Station spatiale internationale, dont le but était la livraison du module de fret Leonardo, d'une plate-forme de stockage extérieur ainsi que du premier humanoïde à voler dans l'espace, Robonaut 2 (R2). « Cela a été l'une des meilleures missions de Discovery et aussi l'une de celles ayant connu le moins de difficultés » a déclaré LeRoy Cain, l'un des principaux responsables du programme, lors d'une conférence de presse.

Discovery s'était désamarrée de l'ISS[1] tôt lundi. Le centre de contrôle de la NASA situé à Houston (Texas) a donné le feu vert à un décrochage orbital peu avant 15 h 30 UTC. Le commandant de bord Steve Lindsey a actionné les petits moteurs orbitaux de la navette à 15 h 52 pendant deux minutes et 27 secondes dans le but de descendre sa vitesse à 290 km/h, alors qu'elle évoluait à plus de 28 000 km/h. Ce petit coup de frein effectué au dessus de l'océan Indien suffit à faire décrocher la navette de son orbite et à lui faire entamer un plongeon de 65 minutes vers la Terre, et plus précisément vers la Floride, point final de sa dernière mission spatiale.

Arrivée au terme de sa carrière débutée le 30 août 1984, Discovery a parcouru 238 millions de kilomètres, a passé l’équivalent de 351 jours dans l’espace et a fait 5 628 fois le tour de la Terre. La navette sera probablement exposée au Musée national de l'air et de l'espace de la Smithsonian Institution à Washington selon Le Figaro.

Notes

Voir aussi

Vidéo de la NASA (en anglais).
.

Sources

Logo de la mission STS-133
  • ((fr)) – Marc Mennessier, « Le musée, prochaine destination de Discovery ». Le Figaro, n° 20 715, 10 mars 2011.




  • Page Espace de Wikinews Page « Espace » de Wikinews. L'actualité de l'espace et des lancements.