Erika : chaque audience apporte son lot de surprises

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

26 février 2007. – Chaque audience consacrée au procès dit l'affaire Erika, apporte son lot de — mauvaises — surprises. L'audience a mis à jour des « économies » sur les réparations sur la coque et la chaudière du navire, le tout assorti d'une escroquerie aux assurances.

Le navire en question avait déjà changé huit fois de propriétaires. Des réparations étaient prévues un an auparavant. Les tôles prévues pour réparer la coque ne faisaient que 14 mm d'épaisseur au lieu des 16 mm requis. Le tribunal relève que pour un coût original de 12 000 $, les sommes avaient été ramenées à 7 500 $. «  Cela n'a pas affaibli le navire. Question dérisoire, » répond la défense du gestionnaire du navire. Le tribunal est resté interloqué sur le devis des réparations : sur les 223 tôles à changer, seules 73 seront facturées.

Reste la réparation de la chaudière, le Tribunal a été de surprises en surprises quand le coût total a été de 300 000 dollars alors que les assurances avaient versé 600 000 $ pour un devis initial de 800 000 $.

Sources

  • ((fr)) – Bernard Le Solleu« Au procès Erika, l'art de la « combinazione » ». Ouest-France, page 321 février 2006.



    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.