Enlèvement d'Élise : la Russie proposera à la France de tenir des consultations

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

14 avril 2009. – La Russie proposera à la France de tenir des consultations juridiques sur la situation entourant la petite Élise André, une fillette franco-russe dont les parents divorcés depuis 2007 se disputent la garde, a déclaré mardi à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Nous avons l'intention de proposer prochainement — probablement dès aujourd'hui — de lancer des consultations au niveau des juristes avec la France », a indiqué M.Lavrov devant les journalistes.

Élise André, 3 ans, fille d'un père français et d'une mère russe, est au centre d'un conflit entre ses parents qui se battent pour la garde de l'enfant. Son père, Jean-Michel André, accuse la mère de la fillette, la ressortissante russe Irina Belenkaïa, d'être l'auteur du rapt de l'enfant.

En deux ans, Élise a été enlevée à trois reprises, la dernière fois en mars dernier à Arles. Lundi, elle a été remise à son père après l'interpellation de sa mère, Irina Belenkaïa, en Hongrie.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Élise: la Russie proposera à la France de tenir des consultations (Lavrov) » datée du 14 avril 2009.

Sources