Dijon-Longvic : mouvement d'humeur au centre de tri postal

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20 février 2007. – Le personnel de nuit du centre de tri de Dijon-Longvic a cessé, hier soir, le travail. C'est ce que vient de révéler le Bien public.

Le responsable de la section locale CGT, M. Juan Martinez, dénonce des manques de personnel chroniques de 10 à 15 personnes pour couvrir l'ensemble des positions de travail existantes dans l'établissement.

Sont aussi pointés du doigt, les « centres d'entraide »[1] dans le Rhône et en Seine-Saint-Denis. Ce sont, en quelque sorte, des centres de tri parallèles. Ces derniers délestent près de 15 % du trafic du courrier du centre de tri de Dijon. Ce délestage serait responsable d'une partie des retards en matière de délai d'acheminement du courrier.

Enfin, il est reproché à La Poste le manque total d'information du personnel et des élus en ce qui concerne la plateforme industrielle du courrier en Bourgogne.

  1. Dans le département de la Côte d'Or, un tel centre existe à Gevrey-Chambertin.

Sources

  • ((fr)) – F. M.« Centre de tri : Arrêt de travail hier soir ». Le Bien public, page 820 février 2007.