Dick Cheney défend le droit de surveiller les comptes bancaires

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dick Cheney

24 juin 2006. – Le vice-président des États-Unis Dick Cheney a condamné les médias pour avoir révélé une initiative secrète du gouvernement américain qui consistait à surveiller des milliers de transactions et d'enregistrements bancaires. Un consortium de banques à Bruxelles est responsable de la maintenance d'un base de données connue sous le nom de SWIFT depuis cinq ans. Cette opération fait partie d'actions du gouvernement américain dans le cadre de sa « War on Terror »[1].

Dick Cheney considère que l'intervention des médias rendra plus difficile les actions permettant d'empêcher les futures attaques contre le peuple américain. Discutant de la question de la nature clandestine de l'opération, Dick Cheney a indiqué qu'elle se déroulait en respectant les lois du pays.


Notes

Sources