Des policiers grenoblois menacés de mort

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

27 juillet 2010. – Des agents de la BAC (Brigade anti-criminalité) de Grenoble auraient récemment reçu des menaces de mort, du fait de l'implication de certains de leurs collègues dans la mort de Karim Boudouda, qui était tombé sous les balles des forces de l'ordre alors qu'il braquait un casino le 16 juillet dernier.

Ces menaces s'inscrivent dans un contexte déjà tendu, les noms des policiers impliqués dans cette tragédie étant déjà connus et tagués sur certains murs. La situation inquiète la police grenobloise : la plupart des BAC-men ont été mis au repos, et ces menaces de mort « totalement indignes et bien réelles », selon le Ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, ont mené les policiers impliqués et leur famille à quitter provisoirement Grenoble et à bénéficier d'une protection policière.

Sources