Des nationalistes ukrainiens accusent la Russie de cacher des armes de destruction massive à Sébastopol

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 décembre 2008. – Une association nationaliste ukrainienne a appelé dimanche à répertorier les arsenaux de la flotte russe de la mer Noire, stationnée en Crimée (Ukraine), au motif qu'ils pourraient contenir des armes de destruction massive.

« Aucun expert n'osera affirmer aujourd'hui que les arsenaux de la flotte (russe) de la mer Noire ne contiennent pas d'armes de destruction massive dont la présence est interdite par un accord international », a déclaré le leader de l'association Congrès des Ukrainiens de Sébastopol, Bogdan Moroz, cité par l'agence Unian.

« Le commandement de la flotte n'autorise jusqu'à présent aucune inspection pour établir la quantité et la nomenclature des munitions et vérifier leur état et les conditions de stockage, ce qui renforce les doutes », a-t-il souligné.

Selon M. Moroz, l'absence de tout contrôle de la part de l'État ukrainien fait peser « une menace sérieuse sur les habitants de Sébastopol », ville criméenne qui abrite la principale base navale russe sur la mer Noire.

L'Ukraine, dont le président Viktor Iouchtchenko souhaite l'intégration au sein de l'OTAN, insiste sur l'évacuation rapide de la flotte russe de la mer Noire, stationnée à Sébastopol, sur la presqu'île ukrainienne de Crimée, majoritairement russophone, en vertu d'un bail qui expirera en 2017. La Russie juge prématuré le lancement des négociations sur le retrait de la flotte russe de Sébastopol.

À l'heure actuelle, la flotte russe de la mer Noir compte 35 navires et 11 500 hommes.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La Russie cacherait des armes de destruction massive à Sébastopol (nationalistes ukrainiens) » datée du 14 décembre 2008.

Sources