De nouvelles attaques de pirates ont été rapportées au large de la Somalie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Un pétrolier tel que celui qui s'est fait attaqué.

22 avril 2008. – Après la capture dimanche d'un thonier espagnol qui pêchait au large des côtes somaliennes, c'est au tour d'un pétrolier géant japonnais d'avoir été attaqué sans succès dans la même région, entre la Somalie et le Yémen.

Lundi, des pirates ont en effet attaqué à la roquette et à l'arme automatique le Takayama, un pétrolier japonnais géant de 150 053 tonnes qui est parvenu à s'échapper. Le navire, qui compte 23 marins à bord et se dirigeait à vide vers le port de Yanbu, a été touché par une une roquette au flanc gauche, mais reste capable de naviguer. Un officiel a déclaré « Le pétrolier a accéléré et a réussi à empêcher les pirates de monter à bord et de prendre le contrôle du navire ».

En ce qui concerne le suivi de la capture du thonier espagnol Playa de Bakio appartenant à la société basque Pevasa et dont le port d'attache est Bermeo dimanche, le gouvernement espagnol a annoncé lundi avoir intensifié ses efforts pour obtenir la libération des 26 membres de l'équipage qui, selon un communiqué de presse, est en bonne santé et ne compte aucun blessé. Une « cellule de suivi » a été mise en place sous la direction de l'état-major espagnol, en particulier pour coordonner les contacts pris avec les pays disposant d'une force militaire dans la région, tels que les États-Unis d'Amérique, la France ou la Grande-Bretagne. La marine espagnole a indiqué avoir détourné la frégate Mendez Nuñez pour s'approcher du navire de pêche, mais le contact ne pourrait être réalisé que dans 24 à 36 heures selon une source gouvernementale espagnole.

Lors d'un bref entretien avec radio nationale espagnole, le patron du navire espagnol, a confirmé que tout l'équipage allait bien avant d'être interrompu par les pirates qui ont réclamé une rançon en mauvais anglais : « Pas de problème si de l'argent vient ».

Selon un responsable du Bureau maritime international, neuf attaques de pirates ont été dénombrées dans le golfe d'Aden depuis le mois de février.

Sources