Départ des employés de l'OTAN privés d'accréditation à la mi-mai

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

7 mai 2009. – La directrice du Bureau d'information de l'OTAN et un autre employé du bureau, dont l'accréditation a été retirée en riposte à l'expulsion de deux diplomates russes par l'Alliance, pourraient quitter Moscou à la mi-mai, estime une source diplomatique russe.

Fin avril, la direction de l'Alliance atlantique a pris la décision de retirer l'accréditation diplomatique de deux employés de la mission russe auprès de l'OTAN à Bruxelles accusés d'être impliqués dans une affaire d'espionnage. Ils seraient liés à Hermann Simm, un haut fonctionnaire estonien condamné à douze ans de prison pour avoir transmis des documents secrets à Moscou, dont certains hautement sensibles pour la sécurité de l'Alliance.

Mercredi, Moscou a annoncé avoir retiré l'accréditation de deux diplomates canadiens qui travaillaient au Bureau d'information de l'OTAN.

« Selon la pratique existante, les diplomates dont l'accréditation est annulée se voient accorder un temps appelé “période raisonnable”, soit près d'une semaine, pour préparer leur départ », a expliqué la source.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Départ des employés de l'OTAN privés d'accréditation à la mi-mai » datée du 7 mai 2009.


Sources