Criminalité : le canton de Vaud en dessus de la moyenne suisse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Policier en tenue anti-émeute à Lausanne en 2007.

27 mars 2010. – Avec 85 infractions pour 1 000 habitants en 2000, le canton de Vaud se place au deuxième rang de la Romandie derrière Genève, qui en compte 143,3, mais loin derrière la moyenne suisse, qui se situe à 71,9 infractions pour 1 000 habitants. À l'autre bout de l'échelle, se trouve le canton du Jura avec un taux de 42,8.

Les chiffres de la criminalité, publiés ce lundi par l'Office fédéral de la statistique[1], ont été collectés cette année selon un nouveau modèle statistique, empêchant ainsi de comparer les valeurs avec celles des années précédentes. Toutefois, la police cantonale constate une augmentation des délits, particulièrement dans les cas de cambriolages d'habitations durant la soirée et la nuit, ainsi que pour les vols à l'astuce.

En détail, 7 044 infractions ont été enregistrées dans le canton de Vaud en 2009, dont 9 462 entorses à la Loi sur les stupéfiants (13 % du total), mais surtout 58 467, soit 83 %, au Code pénal. Pour cette dernière catégorie, les infractions contre le patrimoine représentent 71,8 % du total, celles contre la liberté 17,7 %, contre la vie et contre l'intégrité corporelle 5,1 % et enfin contre l'intégrité sexuelle 1 %. Les communes les plus touchées sont, dans l'ordre, celles, urbaines, de Lausanne, Yverdon-les-Bains et Vevey.

Dans son rapport, la police indique continuer ses efforts pour combattre la délinquance juvénile, toujours en légère hausse. Les moyens humains et matériels pour lutter contre ce problème ont été renforcés, permettant ainsi d'améliorer la qualité de la prise en charge des délinquants mineurs. La lutte contre les hooligans et les dealers ainsi que le contrôle des réseaux de prostitution sont d'autres objectifs poursuivis par la police vaudoise en 2010.

Notes et références

  1. Communiqué de presse : ((fr)) « Statistique policière de la criminalité 2009 ». Office fédéral de la statistique, 22 mars 2010.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.