Chine : adoption de la politique du chien unique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans quelques semaines, les shanghaïens ne pourront plus avoir plusieurs chiens.

24 février 2011. – Face à l'augmentation du nombre d'animaux familiers dans la mégalopole de Shanghai, les autorités de la ville ont adopté une mesure déjà en vigueur dans le pays, déclinée pour les chiens : une loi sur le chien unique. Alors que la politique de l'enfant unique est en place depuis 1979, cette nouvelle loi entrera en vigueur le 15 mai et fixera le nombre maximum d'un chien par famille.

Les chiots nouveaux-nés devront être cédés à une agence homologuée par le gouvernement ou à une famille sans chien, avant que les animaux atteignent l'âge de trois mois. Les foyers possédant déjà deux chiens enregistrés auront le droit de les garder.

L'autorisation pour adopter un chien obligera les maîtres à les faire vacciner contre la rage sous peine d'une amende pouvant s'élever de 200 à 1 000 yuans (22 à 110 euros). Des descentes de police ne devraient pas être organisées dans les maisons pour vérifier la « régularité » de l'animal, mais la police sera équipée de lecteurs de puces pour pouvoir lire celles implantées sur les chiens autorisés et vaccinés, qu'ils pourront utiliser dans la rue. Les excréments laissées sur le trottoir seront passibles d'une amende de 200 yuan et les chiens qui auront attaqué plus de deux passants seront retirés à leurs maîtres par la police.

Uniquement à Shanghai, on compterait 800 000 chiens, mais à peine 25 % d'entre eux sont enregistrés. Avec pas moins de 140 000 plaintes enregistrées l'année dernière, les morsures sont la principale motivation des autorités pour prendre ces mesures.

Sources




  • Page Chine de Wikinews Page « Chine » de Wikinews. L'actualité chinoise dans le monde.