Canada : Stephen Harper et Jean Charest annoncent la phase finale des travaux de l'autoroute 30

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 novembre 2006. – Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper et le Premier ministre de la province du Québec, Jean Charest ont annoncé en commun, à l'occasion d'un déplacement à Léry, la phase finale des travaux de l'autoroute 30, dont le projet remonte initialement au début des années 1960.

Ce projet, dont les investissements, assurés par un partenariat entre le secteur public et des entreprises privées, se montent à environ un milliard de dollars canadiens, devrait assurer la construction d'un tronçon d'autoroute à quatre voies de 35 km de long, dans la région de Montréal.

Ce tronçon se situe entre les localités de Châteauguay et Vaudreuil-Dorion, dans la partie ouest et devrait inclure la construction de deux ouvrages d'art pour permettre le franchissement du fleuve Saint-Laurent et du canal de Beauharnois. Les travaux annoncés le 5 septembre ne semblent pas, pour le moment, concerner, le tronçon est, d'une longueur de 9 km, ni les travaux annexes de chacun des deux tronçons. Cette prolongation de l'autoroute devrait malgré tout permettre d'alléger la circulation dans la ville de Montréal, en réduisant les embouteillages et la pollution atmosphérique dans le secteur.

Selon Stephen Harper, « ceci ouvre un nouvel horizon dans le développement économique du Québec. » M. Harper ajoute : « En tant que Premier ministre du Canada, je suis très fier d'accueillir ce dernier exemple d'une collaboration fructueuse entre notre gouvernement et celui du Québec. »

M. Harper poursuit en indiquant que, depuis son accession à la tête du gouvernement fédéral, il a voulu mettre en œuvre « un fédéralisme ouvert, inspiré de l'esprit qui a donné naissance à la confédération canadienne » et que cela implique de « respecter les compétences provinciales et le partage des responsabilités ».

Il conclut disant que « le fédéralisme ouvert n'est pas une théorie constitutionnelle ni un slogan électoral », mais qu'il s'agit d'une « nouvelle approche permettant aux partenaires au sein de la fédération canadienne de mieux travailler ensemble à la réalisation des projets ».

Son alter ego québécois, Jean Charest, souligne pour sa part « la volonté des deux gouvernements de travailler ensemble et de mieux servir les intérêts de la population ».

MM. Harper et Charest étaient accompagnés, à l'occasion de ce déplacement, par plusieurs ministres de leurs gouvernements respectifs ainsi que d'autres officiels, dont le ministre québécois des Transports, Michel Després, qui a de son côté apporté quelques précisions sur le calendrier des travaux, qui devraient s'étaler sur une période de trois ans commençant probablement au printemps 2008, avec comme étape préliminaire le lancement d'un appel de qualification| dans le courant de la semaine prochaine, puis la tenue de négociations avec le promoteur retenu, notamment pour fixer une échelle de tarifs envisageables pour le péage qui sera demandé aux usagers de ce tronçon d'autoroute.

Sources

Sources anglophones
Sources francophones