Côte d'Ivoire : crise à la suite de la double dissolution de la commission électorale indépendante et du gouvernement

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Gbagbo, actuel président de la République de Côte d'Ivoire
Localisation de la Côte d'Ivoire

15 février 2010. – L'opposition ivoirienne a réagi très vivement à la dissolution de la commission électorale indépendante, institution créée en 2001 afin d'appuyer la démocratie en Côte d'Ivoire, et du gouvernement par le président Laurent Gbagbo. Le nouveau cabinet devrait être formé d'ici la fin de la semaine, assure-t-on dans l'entourage du premier ministre Guillaume Soro, qui a été reconduit dans ses fonctions.

M. Soro a rencontré dimanche l'ancien président Henri Konan Bédié, pour des « consultations ». Henri Konan Bédié, qui est, avec Alassane Ouattara, le leader du Rassemblement des Houphouétistes, coalition des principaux partis d'opposition, avait dénoncé un « coup d'État » au lendemain de la double dissolution et appelé à ne plus reconnaître Laurent Gbagbo comme chef de l'État.

En conséquence, les élections prévues fin février et début mars sont plus que jamais compromises. De l'avis des observateurs, cette autre crise dans la crise risque de remettre en cause tous les acquis depuis la signature de l'accord politique de Ouagadougou, le 4 mars 2007.

Source



  • Page Afrique de Wikinews Page « Afrique » de Wikinews. L'actualité africaine dans le monde.