Cérémonie de signature du traité d'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'Union européenne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La frontière roumano-bulgare à Giurgiu, aujourd'hui frontière intérieure de l'Union européenne

25 avril 2005. – La cérémonie de signature du traité d'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'Union européenne a eu lieu lundi 25 avril 2005, en l'abbaye de Neumünster (Grand-duché de Luxembourg), en présence de divers chefs d'État ou de gouvernements et autres représentants officiels des différents pays membres de l'Union européenne et de diverses institutions supranationales de l'Union.

Sous réserve d'une ratification du traité par les parlements des 25 États membres de l'Union, la Bulgarie et la Roumanie devraient devenir, à partir du 1er janvier 2007, membres à part entière de l'Union européenne, portant ainsi à 27 l'effectif des États membres.

L'adhésion formelle de l'un ou l'autre des deux pays pourrait toutefois être retardée d'un an en cas de non-respect de certaines des formalités arrêtées entre l'Union et les deux pays durant les négociations préparatoires au traité d'adhésion.

Avant la signature du traité, le Premier ministre roumain, a notamment déclaré, dans une allocution :

« La signature du traité d'adhésion signifie que nous avons cessé d'être un pays de second rang. C'est la meilleure preuve que nous avons respecté nos engagements et que nous avons mis en œuvre les réformes européennes. Nous avons montré que la foi des Roumains dans leur pays et dans leur avenir au sein de ce pays est justifiée. C'est la raison pour laquelle je crois qu'il est grand temps pour tous les Roumains de se montrer fiers de leur pays. Nous rejoindrons l'Union européenne le 1er janvier 2007. C'est mon engagement en tant que Premier ministre. Cela ne sera pas facile parce que nous devrons mettre en application des réformes qui ont été retardées depuis 15 ans. Mais ce n'est pas une tâche impossible. »
Note : traduit de la version anglophone du discours donnée par Wikinews anglophone. Ce texte peut différer d'une éventuelle allocution prononcée en français à cette occasion, mais dont le texte n'a pas été trouvé.

Liste des délégations

  • Bulgarie, pays candidat :
    • Georgi Parvanov, Président de la République,
    • Siméon Saxe-Cobourg-Gotha, Premier ministre (ex-tsar des Bulgares Siméon II),
    • Solomon Passy, ministre des Affaires étrangères,
    • Meglena Kuneva, ministre des Affaires européennes,
  • Roumanie, pays candidat :
    • Traian Băsescu, Président de la République,
    • Ion Iliescu, ancien Président de la République,
    • Emil Constantinescu, ancien Président de la République,
    • Călin Popescu-Tăriceanu, Premier ministre,
    • Mihai-Razvan Ungureanu, ministre des Affaires étrangères,
    • Leonard Orban, négociateur en chef avec l'Union européenne,
  • Allemagne :
    • Hans-Martin Bury, ministre d'État aux Affaires européennes,
    • Wilhelm Schönfelder, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République fédérale d'Allemagne auprès de l'Union européenne,
  • Autriche :
    • Hubert Gorbach, vice-Chancelier,
    • Ursula Plassnik, ministre fédérale des Affaires étrangères,
  • Belgique :
    • Karel De Gucht, ministre des Affaires étrangères,
    • Didier Donfut, secrétaire d'État aux Affaires européennes, adjoint au ministre des Affaires étrangères,
  • Chypre :
    • Georges Iacovou, ministre des Affaires étrangères,
    • Nicholas Emiliou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République de Chypre auprès de l'Union européenne,
  • Danemark :
    • Friis Arne Petersen, secrétaire d'État permanent,
    • Claus Grube, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent du royaume de Danemark auprès de l'Union européenne,
  • Espagne :
    • Miguel Angel Moratinos Cuyaubé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération,
    • Alberto Navarro-González, secrétaire d'État à l'UNion européenne,
  • Estonie :
    • Urmas Paet, ministre des Affaires étrangères,
    • Váino Reinart, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République d'Estonie auprès de l'Union européenne,
  • Finlande :
    • Erkki Tuomioja, ministre des Affaires étrangères,
    • Paula Lehtomäki, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République de Finlande auprès de l'Union européenne,
  • France :
    • Claudie Haigneré, ministre déléguée aux Affaires européennes, adjointe du ministre des Affaires étrangères,
    • Pierre Sellal, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République française auprès de l'Union européenne,
  • Grèce :
    • Yannis Valinakis, ministre en charge des Affaires étrangères,
    • Vassilis Karkarelis, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République hellénique auprès de l'Union européenne,
  • Hongrie :
    • Ferenc Somogyl, ministre des Affaires étrangères,
    • Etele Baráth, ministre responsable des Affaires européennes,
  • Irlande :
    • Dermot Ahern, ministre des Affaires étrangères,
    • Noel Treacy, ministre d'État aux Affaires européennes,
  • Italie :
    • Roberto Antonione, secrétaire d'État aux Affaires européennes (titré par erreur « sous-secrétaire d'État » dans le document de presse de la présidence luxembourgeoise),
    • Rocco Antonio Cangelosi, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République italienne auprès de l'Union européenne,
  • Lettonie :
    • Artis Pabriks, ministre des Affaires étrangères,
    • Eduards Stiprais, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République de Lettonie auprès de l'Union européenne,
  • Lituanie :
    • Antanas Valionis, ministre des Affaires étrangères,
    • Albinas Januska, sous-secrétaire au ministère des Affaires étrangères,
  • Malte :
    • Michael Frendo, ministre des Affaires étrangères,
    • Richard Cachia Caruana, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de Malte auprès de l'Union européenne,
  • Pays-Bas :
    • Bernard R. Bot, ministre des Affaires étrangères,
    • Atzo Nicolaï, ministre des Affaires européennes,
  • Pologne :
    • Adam Daniel Rotfeld, ministre des Affaires étrangères,
    • Jaroslaw Pietras, secrétaire d'État aux Affaires européennes,
  • Portugal :
    • Diogo Pinto Freitas do Amaral, ministre d'État et des Affaires étrangères,
    • Fernando Manuel Mendonça d'Oliveira Neves, secrétaire d'État aux Affaires européennes,
  • République tchèque :
    • Cyril Svoboda, ministre des Affaires étrangères,
    • Vladimir Müller, ministre en charge des Affaires européennes,
    • Jan Kohout, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République tchèque auprès de l'Union européenne,
  • Royaume-Uni :
    • John Grant, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord auprès de l'Union européenne,
  • Slovaquie :
    • Eduard Kukan, ministre des Affaires étrangères,
    • József Berényl, secrétaire d'État aux Affaires étrangères,
  • Slovénie :
    • Bozo Cerar, secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères
  • Suède :
    • Laila Freivalds, ministre des Affaires étrangères,
    • Sven-Olof Petersson, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent du Royaume de Suède auprès de l'Union européenne,
  • Tribunal de première instance des Communautés européennes :
    • Bo Vesterdorf, prséident du Tribunal de première instance,

Sources


  • Page Bulgarie de Wikinews Page « Bulgarie » de Wikinews. L'actualité bulgare dans le monde.