Bucarest rejette toute ingérence en Moldavie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

8 avril 2009. – Le ministère roumain des Affaires étrangères rejette catégoriquement les accusations d'ingérence dans les affaires intérieures de la Moldavie et déclare son intention d'expulser l'ambassadeur moldave à Bucarest, lit-on mercredi sur le site de la diplomatie roumaine.

Le ministère roumain des Affaires étrangères qualifie de « provocation » les démarches de Chisinau.

À la suite des troubles massifs à Chisinau dont les manifestants exigeaient le rattachement de la Moldavie à la Roumanie, les autorités moldaves ont décidé d'introduire un régime de visas pour la Roumanie et déclaré persona non grata l'ambassadeur roumain. Le président moldave Vladimir Voronin a déclaré que la Roumanie était impliquée dans les événements en cours en Moldavie.

L'opposition moldave conteste le bilan des élections parlementaires de dimanche largement remportées par les communistes (au pouvoir). Les actions de protestation ont dégénéré mardi en désordres massifs à Chisinau, la capitale. Les manifestants, dans leur majorité des jeunes, ont saccagé le siège du parlement et de la présidence.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Bucarest rejette toute ingérence en Moldavie » datée du 8 avril 2009.

Source



  • Page Roumanie de Wikinews Page « Roumanie » de Wikinews. L'actualité roumaine dans le monde.