Belgique : le groupe Carrefour supprime 1 672 emplois

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 février 2010. – Le groupe Carrefour a annoncé la fermeture de 21 magasins pour la fin du mois de juin 2010 en Belgique, supprimant ainsi 1 672 postes. Joëlle Milquet, ministre belge de l'Emploi, déplore « le manque de stratégie commerciale » de la part de Carrefour. Le groupe s'est implanté sur le sol belge en 2000 à la suite du rachat du premier de la grande distribution belge, les supermarchés GB. Mais en 2008, celui-ci est détrône de la première place par la chaîne Colruyt.

Dans un communiqué, Carrefour Belgium indique que « le bilan de ces efforts est donc décourageant : Carrefour Belgium présente toujours une structure de coûts qui ne permet pas d'assurer une activité rentable », expliquant que « le coût horaire est l'un des éléments prédominants de cette structure de coûts ». Le CEO de Carrefour Belgium, Gérard Lavinay tente d'expliquer : « Nous devons prendre des mesures mais l'objectif que nous poursuivons est clair : assurer une activité durable et sauver un maximum d'emplois. Pour ce faire, il est de notre responsabilité d’agir en relançant le commerce et en adaptant nos structures de coûts ».

Hier, l'ensemble des magasins belges étaient fermés à la suite d'un appel à la grève au niveau national contre le plan social. M. Lavinay déclare « [accepter] cette grève mais elle va […] coûter une fortune en chiffre d'affaires », poursuivant sur le fait que le groupe va « définitivement perdre des clients ». Il estime que la grève devrait coûter près de 14 millions d'euros de chiffre d'affaires au groupe.

Sources